Les Acharnés du Swing, groupe basé à Lyon, a été formé au début de l’année 2013, par Maxime Dauphin, jeune soliste très prometteur dans le style de Django Reinhardt, et Lucas Muller, qui l’accompagne à la guitare depuis plusieurs années au sein d’autres formations. Ils sont très vite rejoints par Guillaume Hogan à la contrebasse et Arthur Declercq à la batterie, rencontrés lors de jam-sessions.

Une belle et intéressante complicité s’installe entre les quatre musiciens. Ils commencent à re-travailler et s’approprier les musiques qu’ils écoutent et qu’ils aiment. Le répertoire se compose ainsi de standards de jazz et de swing manouche, mais aussi de morceaux traditionnels, que le groupe cherche à développer et à arranger en proposant sa propre interprétation. Chaque musicien apporte sa touche personnelle, intégrant ses influences au sein du groupe, qu’elles soient du rock, du blues, du manouche, du jazz, des musiques du monde ou encore du groove. Les Acharnés du Swing n’est pas un simple groupe de jazz manouche, mais un groupe à part entière, avec ses propres compositions et sonorités.

Chaque concert des Acharnés du Swing est caractérisé par l’énergie donnée par chaque musicien, mais aussi l’énergie du swing manouche et du jazz swing des années 30, teintée des sonorités plus modernes qu’apportent la batterie et le son amplifié des guitares électriques et acoustiques. Les Acharnés du Swing proposent un spectacle vivant pour captiver les amateurs de jazz et de musiques improvisées, pour le public aimant danser et partager le plaisir de la musique live !


Maxime Dauphin et Lucas Muller ont partagé la scène à de nombreuses reprises avec le groupe Tikno Swing dans les cafés-concerts de la région lyonnaise, dans les clubs de jazz et sur les scènes prestigieuses de quelques festivals (Jazz à Vienne, Gypsy Lyon Festival…).

Guillaume Hogan, guitariste et contrebassiste, se produit sur scène depuis bientôt 10 ans au sein de groupes d’horizons très différents. Avec le jeune prodige du oud Mohamed Abozekry, rencontré au Caire, il crée le groupe Heejaz et participe à des tournées internationales, engrangeant ainsi une impressionnante expérience sur scène.

Arthur Declercq, percussionniste pluridisciplinaire, joue sur la scène jazz lyonnaise depuis plusieurs années, avec les meilleurs jazzmen de la ville, rencontrés lors de jam-sessions et lors de ses études de jazz au Conservatoire National de Région de Lyon. Il n’hésite toutefois pas à revenir à ses premiers amours comme le rock et le groove, au sein d’autres formations.

L’histoire des Acharnés du Swing

Le swing jazz des années 30 ne sera plus jamais le même grâce aux Acharnés du Swing! Le célèbre groupe de jazz de Lyon, en France, a pris le monde par surprise avec de la bonne musique avec une touche funky. Avec une musique inspirée des airs de jazz gitans de Django Reinhardt, le groupe offre une touche moderne au genre classique qui a balayé les nations. 

Avec les membres talentueux du groupe à savoir Maxime Dauphine, Lucas Muller, Guillaume Hogan et Arthur Declercq, ils continuent à faire de la musique inspirée du jazz swing pour plaire au public moderne. Les musiciens de ce groupe s’efforcent de créer de la musique pour leurs fans et amateurs de jazz non seulement en France mais dans le reste du monde. 

C’est avec une grande passion que Les Acharnés du Swing continue de faire de la musique à la fois unique et classe. Ils ont commencé leur voyage en tant que groupe de reprises de grands morceaux de jazz qui ont rendu le genre populaire parmi les amateurs de musique. Au fil des années, ils sont passés d’un groupe de reprises à un groupe qui compose et arrange leur propre musique. Ces dernières années, ils ont sorti le premier album studio du groupe avec une musique originale qu’ils ont eux-mêmes écrite. 

Tout sur le swing jazz

Au début du 20e siècle, la musique jazz s’est développée aux États-Unis pour permettre aux musiciens d’improviser sur leurs morceaux. Cette musique est devenue leur avenue pour s’exprimer et leurs flambées créatives. Comparé à d’autres genres musicaux, le jazz n’a aucune restriction et peut contourner diverses règles et conventions imposées par les classiques. 

Les musiciens de jazz accordent une grande importance à la recherche de leur propre son et de leur style. La liberté stylistique est la pierre angulaire de ce genre parce que son histoire est enracinée dans les luttes des classes minoritaires des États-Unis. On sait que les musiciens de jazz sont très diversifiés, où la majorité des musiciens ont un héritage afro-américain. 

Au fil des années, le genre a continué à se développer et, en raison de sa nature improvisée, a jailli de diverses sous-catégories. Parmi ceux-ci, le swing jazz qui a dominé les années 30 et 40 de la scène musicale américaine. 

Ce sous-genre a un rythme distinct qui diffère de la musique jazz normale. Les musiciens de swing y sont parvenus en accentuant les deuxième et quatrième temps, ce qui a conduit à faire vibrer les huit notes. Cela signifie que les joueurs «balancent» les huit notes en ajoutant des accents et des syncopes avec la ligne de base stable. 

La musique swing est beaucoup plus groovy et vivante que la plupart des genres musicaux, ce qui la rend parfaite pour les fêtes et les performances. Ce genre permet également aux musiciens de jouer les uns avec les autres en improvisant des notes sur un coup de tête. Des musiciens instinctifs tels que Duke Ellington, Count Basie, Benny Goodman, entre autres, prospèrent dans ce genre parce qu’ils sont libres d’essayer ce qu’ils jugent approprié pour leur performance. 

De nombreux musiciens s’épanouissent dans cette catégorie car c’est une avenue pour libérer leur créativité et leur talent lors des performances. Les Acharnés du Swing a pour objectif de devenir une partie influente de la riche histoire de ce genre en le rendant plus appétissant et accessible au public français. 

En savoir plus sur les débuts du groupe!

Début 2013, un jeune soliste prometteur du nom de Maxime Dauphine s’est associé à Lucas Muller qui l’accompagne à la guitare depuis plusieurs années pour former leur propre groupe. Quelques jours plus tard, Guillaume Hogan qui joue de la contrebasse et Arthur Declercq à la batterie rencontrent le duo lors de jam sessions. Après cette collaboration, ils décident de former le groupe de jazz swing connu aujourd’hui sous le nom de Les Acharnés du Swing.

Un lien magnifique et intéressant s’installe entre les quatre musiciens. Ils commencent à retravailler et à s’approprier la musique qu’ils écoutent et aiment. La musique qu’ils jouent est donc composée de standards de jazz et de swing manouche qu’ils jouent avec passion et enthousiasme. 

Ils mélangent également leur setlist avec des pièces traditionnelles que le groupe cherche à développer et à arranger en proposant sa propre interprétation. Chaque musicien apporte sa touche personnelle et intègre ses influences au sein du groupe, que ce soit le rock, le blues, le gitan, le jazz, la world music ou le groove. Le groupe n’est pas un simple groupe de jazz manouche, mais de grands musiciens à part entière, avec leurs compositions et sons qu’ils ont développé au fil des ans. 

Chaque concert qu’ils donnent est caractérisé par l’énergie donnée par chaque musicien alors qu’ils jouent de la grande musique inspirée du swing manouche et du swing jazz des années 30. Ils le pimentent pour le public en mélangeant des sons plus modernes et numériques apportés par la batterie, les guitares électriques et d’autres gadgets musicaux. Parfois, ils interprètent des versions acoustiques dépouillées de leur musique pour rendre leur performance plus intime et plus douce. 

Le groupe, avec ses managers, organise divers spectacles en direct dans tout le pays pour captiver les fans de jazz et de musique improvisée. Les publics qui aiment danser et partager le plaisir de la musique live les ont suivis partout où ils vont. 

Dauphin et Muller ont partagé la scène à de nombreuses reprises avec le groupe Tikno Swing dans des cafés-concerts de la région lyonnaise, dans des clubs de jazz et sur les grandes scènes de festivals et spectacles marginaux réputés en France. 

Les deux hommes partagent l’amour et l’admiration pour la musique jazz et les chansons traditionnelles françaises. Ils se connaissent depuis si longtemps que c’est une seconde nature de se produire ensemble sur scène. L’histoire de leur amitié est enracinée dans leur petite enfance car ils ont grandi ensemble dans une vieille ville française à la campagne. 

En grandissant, les deux musiciens rêvaient de partager la scène pour faire de la musique qui plairait au public du monde entier. Ils apportent charisme et talent à chaque émission en direct qu’ils présentent. Le groupe ne serait pas né sans ces deux musiciens extraordinaires qui ont porté les rênes. 

Hogan, guitariste et contrebassiste, se produit sur scène depuis près de 10 ans dans divers groupes d’horizons et de genres très différents. Au cours de ses premières années en tant que musicien, il s’est associé au jeune prodige Mohamed Abozekry. Le duo s’est rencontré au Caire, en Égypte, où ils ont créé le groupe Heejaz. À l’apogée de leur groupe, ils ont participé à des tournées internationales qui les ont préparés à se produire sur scène.

Avec des années d’expérience dans divers genres et performances sur scène, Hogan a rendu le groupe plus dynamique en termes de musique jazz. Son expertise a donné beaucoup d’éclat et d’attitude à la musique que le groupe joue. Ses innombrables contributions peuvent être entendues sur leur musique et sur la façon dont ils jouent sur scène.  

Declercq est le batteur principal du groupe. Enfant, il s’est toujours intéressé à jouer des instruments à percussion, ce qui a piqué son intérêt pour la musique jazz. Il joue sur la scène jazz lyonnaise depuis plusieurs années, où il a rencontré de nombreux jazzmen talentueux. Parmi les membres du groupe, c’est lui qui a entrepris des études supérieures en musique dans l’une des plus importantes écoles de musique de France. 

Bien que musicien de jazz par cœur, il considère la musique rock et groove comme son premier amour. Le premier instrument qu’il a joué était la batterie dans laquelle il a repris des classiques du rock du répertoire de grands groupes tels que les Beatles, Queen, Eagles et d’autres groupes importants des années 60 et 70. Au fil des ans, il s’est efforcé d’apprendre d’autres instruments de percussion qui l’ont initié à la musique jazz. 

En raison du grand bagage dont sont issus les musiciens des Acharnés du Swing, leur musique est plutôt unique par rapport aux autres jazzmen en France. Ils mettent un point d’honneur à insérer leur flair musical dans leurs compositions et performances afin que le groupe se démarque.

Instruments qu’ils utilisent

La musique jazz est très diversifiée et différente des autres genres en raison de sa nature de jeu libre. Il permet aux musiciens d’explorer divers styles et instruments pour créer une pièce plus créative et dynamique. Pour cette raison, le groupe a essayé de nombreux instruments pour améliorer leurs performances et leur musique. Le groupe a toujours les éléments suivants:

  • Guitares solos et rythmiques – La guitare est un instrument dynamique que la plupart des musiciens préfèrent jouer. Non seulement il peut produire des tons riches, mais c’est aussi un instrument polyvalent qui peut être utilisé dans divers styles musicaux. Son utilisation dynamique est parfaite pour l’improvisation jazz car les différentes frettes et cordes peuvent atteindre une large gamme de notes par une simple pression du doigt. 
  • Contrebasse – On sait que la basse est le cœur et l’âme d’un groupe car elle peut offrir des sons riches qui ancrent la musique en place. La contrebasse peut atteindre les tons les plus bas qui ne peuvent pas être atteints par les cordes normales. Cet instrument ajoute du flair et de la stabilité à la musique jouée. 
  • Batterie – Bien qu’il soit assez inhabituel de jouer de la musique jazz avec la batterie, le groupe le fait fonctionner de la manière la plus créative possible. Cet instrument ajoute de la variété et de la saveur à la performance du groupe que le public adore! Cela permet à Declerq de créer une musique très différente des performances de jazz habituelles des autres groupes.